STREET ART // Les Bâtiments de France refusent la fresque de Smole et Alëxone à Montpellier !

By Amelie Sales — octobre 20, 2016

Montpellier, huitième ville de France, ville d’histoire, de traditions, ville étudiante, moderne et en constante expansion. La carte postale peut faire rêver effectivement mais il y a comme une ombre au tableau. Montpellier, c’est la ville deux poids deux mesures. On se targue à la Ville d’être la seule en France à posséder une délégation « cultures urbaines », avec son élue Patricia Miralles. Et pourtant, si Sète est un modèle de réussite en matière de Street Art, Montpellier quant à elle, a un réel train de retard !

gare-saint-roch-montpellierEn avril dernier, nous vous annoncions l’opération de crowdfunding lancée par la galerie At Down à Montpellier pour financer une fresque graffiti de plus de 400m² en lieu et place de ce vieux trompe-l’œil défraichi devant la gare Saint-Roch. La prouesse artistique aurait été menée à bien par deux graffeurs français : Alëxone, qu’Oxmo Puccino décrit comme « un grand de ce monde » dans l’univers du graffiti. Et Smole, l’enfant du pays, montpelliérain, pérolien pour être précis, sétois depuis un an… bref, un artiste qu’ici on ne présente plus tant les 20 années de graffiti qu’il a dans les pattes ont forgé sa réputation ! Via KissKissBankBank, la récolte de fonds a été exécutée avec succès : vous étiez nombreux à avoir parié sur ce projet. Du côté de la galerie At Down, tout était prêt et il ne manquait plus que le feu vert de l’architecte des Bâtiments de France (qui dépend de la DRAC) pour démarrer le chantier. Un feu vert qui n’a jamais été donné ! C’est à deux reprises d’ailleurs que l’architecte a refusé le projet entrainant par là même deux rejets du service de l’urbanisme ! Les raisons ? On les ignore.

smole-et-alexone

mist-et-zest-rondeletPour l’heure, tout ce que l’on sait, c’est que si ce même architecte avait donné son accord pour les fresques de Zest et Mist sur la Place Rondelet en 2014 et 2015, il refuse fermement le projet de la plus grande fresque de France à Montpellier. Préférant peut-être conserver le trompe-l’œil saumon qui tranche grossièrement avec la modernité de la nouvelle gare Saint-Roch. Des bruits de couloirs prétendent que cet architecte est réputé pour ne pas être un grand fan de street art, ayant d’ailleurs préconisé à l’époque « de détruire l’œuvre de Mist par végétalisation », selon la galerie At Down. Cette dernière ne baisse pas les bras pour autant et demande « aux services culturels concernés de se positionner officiellement sur notre action passée Place Rondelet et plus particulièrement sur notre action artistique à la gare de Montpellier. Nous considérons que notre action artistique d’embellir Montpellier est faite dans l’intérêt général, qu’elle donne à la ville une image moderne et qu’elle ne peut pas s’arrêter par la décision d’une seule personne ! » A bon entendeur !

At Down se retrousse alors les manches et bien qu’Alëxone a préféré abandonner le projet suite aux multiples refus, la galerie continue son parcours du combattant avec Smole pour un nouveau défi ! Affaire à suivre…

About Author

Amélie SALES ©2012-2017 Textes et photos protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Instagram