EN IMAGES // La « petite famille » du graffiti rend hommage à Zoave

By Amelie Sales — mars 04, 2016

On ne parle plus que de ça dans les coulisses du graffiti. Depuis le 22 février dernier, le drame qu’a vécu Romain aka Zoave (ELT FAN) hante les esprits. Graffeur et photographe passionné, Zoave, 24 ans, originaire de Nîmes, résidait à Strasbourg depuis quelques mois où il a trouvé la mort.

Photo prise par Romain aka Zoave

Ce lundi 22 février aux alentours de 23h, alors qu’il escaladait un wagon à la gare de triage de Mundolsheim, dans la banlieue de Strasbourg, le jeune Nîmois qui voulait faire des photos du haut de ce wagon aurait pris un arc électrique. Il succombera rapidement aux blessures liées à l’électrocution sur les lieux de l’accident.

Il était un jeune homme libre, souriant, qui croquait la vie à pleines dents et féru de photos. Il avait notamment parcouru les Philippines, appareil photo en main, pour se rendre compte de la misère humaine. Des clichés que l’on peut retrouver sur sa page Flickr. C’est d’ailleurs sur ce même réseau que Romain avait cité Jean-Jacques Rousseau : « L’homme qui a le plus vécu n’est pas celui qui a compté le plus d’années mais celui qui a le plus senti la vie ! » Une citation d’autant plus poignante quand on sait qu’il partira quelques semaines plus tard… bien trop tôt.

Des panels, des whole cars, des terrains, des fresques ici et là, jusqu’aux tatouages… C’est aux quatre coins du monde et un peu partout dans l’Hexagone que les graffeurs ont rendu hommage à leur regretté ami Zoave.

Quelques pièces de Zoave…

About Author

Amélie SALES ©2012-2017 Textes et photos protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Instagram