HOME STREET HOME // De l’art avant les décombres

By Amelie Sales — janvier 21, 2014

On vous aura prévenu, il fallait jouer des coudes le week-end dernier pour visiter la demeure dont tout le monde parle ! Il faut dire qu’avec un projet aussi éphémère qu’attrayant allié à l’affolement médiatique, il n’en fallait pas plus pour ameuter le tout Montpellier le soir de son vernissage.

Home Street HomeLa maison située rue Centrayrargues et condamnée à la destruction massive accueillait donc le week-end du 17 au 19 janvier quelques 17 artistes issus du graffiti et du street-art. L’occasion était donnée de découvrir ou de redécouvrir des personnalités émergentes comme confirmées, d’ici et d’ailleurs, de cette culture urbaine en pleine expansion. Un essor dont témoigne l’engouement grandissant autour de la discipline. Et ce n’est pas Tom et Coralie du Projet FMR et instigateurs de l’exposition qui diraient le contraire ! Le street-art, tout le monde se l’arrache, on en mange à toutes les sauces. Récupéré, respecté, adoré, détesté… ce qui est sûr, c’est qu’il ne laisse personne indifférent. Tout comme l’exposition Home Street Home qui alimente toutes les conversations. Jusqu’à faire débat… Si certains se réjouissent d’un tel projet pour sa seule mise en lumière des artistes, d’autres se questionnent sur la place d’un duo d’avocats (Coralie et Tom) dans le rôle de galeristes, même temporaires. Et la mise en abîme du promoteur immobilier qui cède la villa le temps de l’expo laisserait à penser que, derrière des intentions louables, se cachent un sacré coup de pub pour le lotisseur en question.

Mais s’il fallait convaincre les plus sceptiques, on dira que le projet a le mérite de faire connaitre aux non-initiés comme aux plus passionnés pas moins de 17 street-artistes aux aspirations différentes. Une diversité qui fait toute la richesse de cette exhibition ! On appréciera et saluera le travail d’envergure, la détermination et le talent des performers issus du graffiti, du collage, de la sculpture ou encore du pochoir : Ocabrita, Yuri Hopnn, Akiza, Baubô, Dire 132, Kashink, Levalet, Leo & Pipo, Madame Moustache, Stoul, Al Sticking, Bmx, Depose, Hazo, Siko, Souredj et Wizard.

Les organisateurs jouent les prolongations et annoncent d’ores-et-déjà que les visites pourront continuer les 25 et 26 janvier de 14h à 18h. Pour ceux qui n’ont pas eu et n’auront pas l’occasion d’explorer cette expo grande de 200m², Busk en a ramené quelques bouts dans ses archives !

About Author

Amélie Sales - Éditrice de Busk Magazine ©2012-2016 Tous les textes et les photos sont protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

(2) Readers Comments

  1. Pingback: Home Street Home, projet FMR… mais où est le projet artistique ? | En revenant de l'expo !

  2. Pingback: Home Street Home, projet FMR… mais où est le projet artistique ? | En revenant de l'expo !

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
INSTAGRAM