SCIENCES // Une étude prouve que danser nous rend plus sensibles !

By Amelie Sales — décembre 09, 2016

Selon une étude londonienne menée ce mois-ci par des chercheurs de la City, University of London et de l’Université des Iles Baléares, les danseurs seraient plus sensibles que les autres ! Explication.

L’étude publiée dans le Journal of Experimental Psychology : Human Perception and Performance montre que non seulement les danseurs reconnaissent mieux les émotions, mais que leurs corps répondraient aussi de manière plus sensible aux mouvements chargés d’émotion qui sont exécutés devant eux. Ce qui laisse à supposer que les arts pourraient jouer un rôle dans l’empathie.

photo-by-alexander-yakovlevPour rechercher comment la sensibilité individuelle varie face au mouvement du corps des autres, les chercheurs ont exposé des séquences vidéo de ballet à 19 danseurs et à un groupe témoin de 24 personnes sans expérience de la danse. Dans chaque séquence vidéo le visage du danseur était flouté, de manière à ce qu’aucune expression de son visage ne soit visible et les mouvements exécutés dans les séquences étaient heureux ou tristes.

Les chercheurs ont alors constaté que les danseurs professionnels distinguaient avec plus d’intensité les séquences de danse heureuses et tristes par rapport au groupe des non-danseurs. De plus, les chercheurs ont remarqué que si les deux groupes avaient identifié les émotions des séquences de ballet correctement, les danseurs avaient une réaction physiologique à l’émotion plus forte.

ballet-de-danse-cxdrL’étude montre que si l’on s’entraîne à exprimer ses émotions par le corps, cela augmente la sensibilité individuelle face aux émotions exprimées par les autres. Un entraînement grâce à une thérapie basée sur la danse et le mouvement pourrait ainsi potentiellement aider à traiter les troubles comme l’autisme, fréquemment associés à des difficultés de compréhension et d’interprétation de l’information concernant les relations sociales ou l’émotion.

« Notre recherche montre ainsi que s’entraîner à danser pourrait être un moyen de nous rendre davantage conscient de nos émotions. Nous pouvons même faire l’hypothèse que la danse nous rend plus emphatiques parce qu’il semble que nous apprenons à réagir automatiquement et de manière plus sensible face aux expressions des autres, mais ceci doit encore être vérifié. » (Dr Julia F. Christensen, chercheur à la Newton International de l’unité de recherche en neurosciences cognitives)

About Author

Amélie Sales - Éditrice de Busk Magazine ©2012-2016 Tous les textes et les photos sont protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
INSTAGRAM