BRICKS // Zoom sur le plus breaker des photographes

By Amelie Sales — mai 22, 2012

Le mois dernier il exposait ses photos à la Maison pour tous George Sand dans le cadre du festival Sand pour Sand Danse. Il devenait également le « Kingz of Montpellier » en footwork lors d’un contest organisé par Crazy-Moh. Grand angle sur Bricks : l’homme aux deux casquettes mais à l’ouverture 100% Hip-Hop.

Originaire de Montpellier, âgé de 29 ans, Guillaume L. Bricks est comme qui dirait hyperactif. Hyper sportif, il a affûté son corps dans plusieurs sports tels le judo, le rugby, le roller ou encore l’escalade et le base-ball, mais c’est au breakdance qu’il a juré fidélité au début des années 2000. « C’est en allant faire du roller à Grammont il y a 12 ans que j’ai vu le BOTY pour la première fois. Ça et une cassette VHD de Freestyle Session 4… il n’en fallait pas plus pour que je craque pour le break ! » Le voilà donc Bboy à part entière qui raccroche sa paire de rollers pour débuter ses premiers pas de danse auprès de Maamar Cheranti, aujourd’hui directeur de l’école Proviedanse. Son seul but : « faire la coupole, le reste je m’en foutais ! »

S’il démarre sa passion avec le crew Atipyk Style, il rejoindra très vite Quality Street puis Furies Crew avec un seul mot d’ordre : « danser avec mes potes ! ». Complet dans la danse comme dans la technique, il monte sur Paris rejoindre le Crew 2 Bildé et progresser dans cet univers qui l’anime toujours plus. De castings en battles, Bricks vit au rythme trépident de la vie parisienne et voyage ici et là en Europe, toujours pour breaker. « Le break, à mon sens, c’est toujours mieux ailleurs qu’en France ! » Seulement, lorsque l’on est sudiste, Montpellier nous rappelle souvent à l’ordre.  Alors, de retour dans sa ville natale, Bricks revient auprès des Furies avec toujours la même ferveur. « Je m’entraine 3 à 6 fois par semaine. La danse est une véritable échappatoire. Avec elle, j’oublie tout ! » Et prépare à l’heure actuelle la tournée Street Show, The next level Vol.1 avec Mohamed Belarbi des Vagabonds dans le cadre du Festival Montpellier Danse, du 22 juin au 7 juillet 2012. Mais le mois dernier, de sa casquette de Bboy, Bricks nous dévoilait une autre carte : la photographie !

En photo, c’est comme en danse : y’a toujours une part de freestyle !

Le 18 avril dernier, Bricks nous conviait au vernissage de sa première expo photos Wide Open au sein de la MPT George Sand. L’occasion de voir ses clichés autrement qu’à travers les pixels de la Toile. Sous verre, au format 40 sur 50 cm, le danseur nous fait partager son monde hétéroclite, jonglant entre portraits de Bboys, instantané d’une danseuse classique, panoramas de battles Hip-Hop, gravures de mode et autres illustrations urbaines de Montréal à Stuttgart. La qualité de l’image et les perspectives surréalistes qu’offre le fish-eye n’auront échappé à personne et semblent être la marque de fabrique du jeune photographe. « Je fais des photos plutôt street dans l’ensemble, shootant exclusivement en extérieur en essayant d’avoir les mêmes conditions qu’un studio photo. Et si l’on me reproche d’utiliser le fish-eye, je dirais simplement que cet objectif n’est pas si simple à maitriser, que ce n’est pas tomber dans la facilité ni dans la triche que d’utiliser un grand-angle. D’ailleurs, tout ne rend pas bien avec un tel objectif ! »

Héritier de son père qui l’initiait à la photo et à son développement quand la cuisine familiale se transformait en studio de fortune, Bricks a su approfondir son talent grâce à son sens aigu de la perfection. Et des rencontres avec les photographes Ghosto et Little Shao lorsqu’il vivait à Paris l’ont mené à trouver son style. Aujourd’hui, nul doute pour Bricks que la frontière est floue entre la danse et la photo : « Y’a un point commun entre ces deux passions : c’est artistique donc tu peux faire c’que tu veux ! ». En attendant une prochaine expo, rendez-vous sur le portfolio de Bricks pour flasher sur son univers !

••• Voir aussi : BOTY // Les qualifs Sud dans l’objectif de Bricks

About Author

Amélie SALES ©2012-2017 Textes et photos protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

(1) Reader Comment

  1. 29 mai 2012 at 12:00

    AIGHT! BRICKS ROCKS...

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Instagram