BREAK // Furies vs BodyTalk : la réponse !

By Amelie Sales — janvier 15, 2015

Dans un cercle restreint, au centre d’une salle bondée où la température est montée en flèche, Furies et BodyTalk ont enfin livré combat ! Entre danse, provocation, rage et détermination, chaque crew a défendu son nom au cœur d’une foule en effervescence.

Dimanche 11 janvier était un jour à marquer d’une pierre blanche à Montpellier. Certes, la ville a soulevé près de 100 000 personnes venues défendre la liberté d’expression suite aux attentats de la semaine dernière, mais un autre événement a lui aussi bousculé notre communauté. Un mois et demi que l’on attendait la rencontre Furies/BodyTalk. Les deux crews montpelliérains s’étaient donné rendez-vous dans les locaux d’USA Connexion pour en finir avec la polémique qui avait échauffé les esprits suite à l’interview de Doomam (BodyTalk). En effet, celui-ci avait affirmé dans le dernier numéro de Busk Magazine que son crew était « numéro un à Montpellier ». « Il nous a manqué de respect, à nous et à tous les danseurs de la ville en disant ça ! » assurait Val, leader de Furies crew. Après des échanges corrosifs sur la Toile, c’est sur le sol qu’il fallait donc mettre un terme à cet affrontement verbal plutôt que via les réseaux sociaux. C’est dans la danse qu’il fallait confirmer ou infirmer que BodyTalk était bien le « best crew in town » !

Etait alors attendue ce jour-là une confrontation bouillonnante. Une arène pleine à craquer. Une tension palpable. Chaque passage des danseurs prenait des allures de revanche. Nul ne s’est démonté. Tous se sont exécutés dans la puissance et la sueur. Le battle aura duré près d’une heure, saccadé d’interruptions lorsque la danse flirtait avec la bagarre. « Allez les gars, c’est que de la danse ! Dansez ! » scandaient certains dans le public. Un public, d’ailleurs seul juge pour déterminer la team vainqueur de ce battle acharné. Le défi bien maitrisé s’est achevé sans encombre. Et Doomam de déclarer à la fin de ce combat sans pitié : « Nous ne danserons plus à Montpellier ! »

Alors qui est le « numéro un à Montpellier » ? Verdict : la balance pèse considérablement du côté de Furies bien que certains membres de BodyTalk ne se soient pas mal défendus face à cette armada. Pour conclure et couper la poire en deux, je citerai Jo, ancien membre de la compagnie Darklight : « Qui a gagné ? Bé, c’est le Hip-Hop qui a gagné aujourd’hui ! »

Organisation : MHBC / RM Events / USA Connexion (12 Rue Meyrueis, Montpellier)
Aux platines : Dj Keyson
Au micro : BBoy Law et Youval

REVOIR L’INTÉGRALITÉ DU BATTLE FURIES VS BODYTALK

(Captation vidéo : Nilton Martins)

About Author

Amélie Sales - Éditrice de Busk Magazine ©2012-2016 Tous les textes et les photos sont protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

(1) Reader Comment

  1. kim
    Reply →
    15 janvier 2015 at 10:01

    Furies winner

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
INSTAGRAM