MICHTO KAYOU // Ador livre le périple de ses personnages à la Réunion !

By Amelie Sales — septembre 25, 2019

423 jours sur l’Île de la Réunion, il n’en fallait pas plus à Ador pour sélectionner ses peintures réalisées lors de son séjour et en faire un Michto Kayou de 82 pages. Son premier book solo, tiré à 500 exemplaires !

La Jungle

Ciao NarvaloSon premier book solo… ou presque ! Puisque l’artiste nantais a réalisé une quinzaine de collaborations sur les murs de l’Ile Bourbon, en ville comme dans la nature. Rien de surprenant à ce que Jace en fasse partie. A ses côtés, on y retrouve également Grems, Pandakroo ou encore Bonheur ! Au cours de son séjour sous les tropiques du Capricorne, Ador a mis en scène un nouveau personnage, en peau de bête : « Il est né à la Réunion. Un peu Tarzan, un peu préhistorique. Il fait des choses assez modernes. L’idée était de confronter l’archaïque, le primitif et le moderne ! »

Plusieurs peintures, indépendamment effectuées dans le département d’Outre-mer auront fini par former « une série globale, cohérente ». Il faut dire que pour Ador, ses œuvres permettent « de raconter des histoires. Parfois, les gens s’en racontent une toute autre à laquelle je n’avais pas pensé. Et ça, c’est chouette ! » Tout comme l’accueil sur l’île : « Les gens appréciaient mon travail. La police aussi, me comparant parfois à Jace et ne m’empêchant pas de peindre sur des spots non-autorisés ! » On est loin de l’hospitalité de la Métropole… Et c’est tant mieux pour Ador qui a pu profiter pleinement du décor made in 974 et nous concocter Michto Kayou. Que l’on ne s’y méprenne (comme moi !), « Michto Kayou » ne signifie pas « l’île des michto’ » mais « la terrible île ! Michto veut dire c’est bien, c’est terrible en gitan. Kayou c’est l’île en créole ! » Un mélange des cultures cher à Ador !

« Sans être engagé, j’essaie de rebondir sur l’actualité ! »

Benito - AdorDans Michto Kayou, la tribu s’agrandit avec ce nouveau personnage affublé d’une peau de léopard. Des persos burlesques, grotesques, caricaturés, c’est justement la griffe d’Ador. « J’ai des périodes où je peins des têtes à trois yeux, des animaux, des loups, des grenouilles… Ce sont des personnages attachants ! » Sauf un : Benito ! « Lui, il est particulièrement laid et on a pas envie de s’y attacher ! » Né à la suite des élections européennes de mai dernier, qui ont hissé l’extrême droite en tête du scrutin, Benito incarne « la place qu’a pris le fascisme en France et en Europe ! Je n’ai pas une pratique engagée en règle générale bien que des messages se cachent toujours un peu derrière mes dessins. Mais j’essaie de rebondir sur l’actualité ! »

Michto Kayou Livre AdorNous, on ne peut que vous conseiller de rebondir sur ce lien pour vous procurer l’ouvrage ! Et si le Nantais expose actuellement à la BSMT Space à Londres et bientôt à Paris au sein de la Happy Gallery, gageons que l’on puisse saluer un jour ses personnages sous le soleil montpelliérain !

MICHTO KAYOU – Autoédition – Textes d’Élodie Cabrera, Patrice Treuthardt, Rigol, Dooz Kawa et Margaux Ribéroux – 20€

 
 

About Author

Amélie SALES ©2012-2019 Textes et photos protégés par un droit d'auteur. Reproduction interdite !

View all Amelie Sales posts.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Instagram